Service de police d'Abbotsford (SPA)

Télécharger cette étude de cas en format PDF.

Étude de cas : solutions de sécurité

Le Service de police d’Abbotsford (SPA) a été officiellement établi en 1995 lorsque les districts d’Abbotsford et de Matsqui ont été fusionnés pour créer la Ville d’Abbotsford. Située dans la vallée du Fraser en Colombie-Britannique, Abbotsford est maintenant la plus importante municipalité de la province en superficie et la cinquième en population. Le SPA , troisième corps policier municipal en importance après Vancouver et Victoria, compte 210 agents de police assermentés, 100 employés civils, et 230 bénévoles. Le SPA impartit également des fonctions de soutien aux activités policières à Les Commissionnaires.

La vision du SPA est de « Protéger fièrement » et il adhère aux valeurs suivants : amélioration et innovation constantes ; leadership ; éthique et intégrité ; imputabilité ; et, respect et diversité. Le service de police regroupe six sous-directions : sous-direction de la police communautaire, sousdirection des enquêtes criminelles, sous-direction des finances et du budget, sous-direction des ressources humaines, sous-direction des patrouilles, et sous-direction des services de soutien.

Service de police d'Abbotsford - Aperçu

  • Population du territoire : 133 556 (2009)
  • Nombre total d’infractions au Code criminel dans la communauté :
    • 9 551 (2010) /
    • 10 225 (2009)
  • Taille du département : 3e plus important en grandeur de la C.-B.
  • Effectif autorisé : 210+
  • Employés civils : 100+
  • Sous-directions : 6

Les défis

Selon Statistique Canada, Abbotsford a le taux d’homicide le plus élevé au Canada (2008 et 2009) et se classe parmi les 10 principales régions métropolitaines du Canada pour ce qui est du volume et de la sévérité des crimes signalés à la police. Fidèle à sa mission de faire d’Abbotsford la ville la plus sécuritaire de la Colombie-Britannique, le SPA s’est engagé à trouver les moyens les plus innovateurs, efficaces, et sûrs de prévenir ces crimes et d’autres, tout en faisant respecter la loi et en répondant aux besoins de la communauté. Les efforts du SPA produisent des résultats : en 2010, l’on comptait deux homicides liés à des gangs comparativement à huit l’année précédente, ainsi qu’une chute de 7 % au niveau des crimes contre les biens et de 8 % au niveau des crimes violents. L’on notait également en 2010 une hausse de 32 % du nombre de contrôles de routines et la campagne antigang a su rejoindre durant cette même année 12 000 étudiants et 3 000 parents des districts scolaires d’Abbotsford.

Bien que ces progrès soient encourageants, le SPA fait face au défi constant de respecter ses obligations tout en respectant ses limites budgétaires. Étant donné que la masse salariale représente 80 pour cent du budget, l’identification des rôles et des responsabilités pouvant être confiés au personnel civil afin de libérer les ressources policières pour les fonctions essentielles nécessite une planification judicieuse. De plus, afin de pouvoir se concentrer pleinement sur leurs fonctions policières, les constables doivent avoir confiance dans la fiabilité et l’expérience de leurs ressources civiles, ainsi que leur capacité de leur venir en aide au besoin. Par ailleurs, les solutions de dotation doivent être abordables sans toutefois compromettre la sécurité et le bien-être des constables et de la communauté qu’ils sont censés protéger.

La solution

« Il y a plusieurs années, nous avons pris la décision d’impartir les fonctions de gardien de prison et de contrôle d’inventaire à une firme de sécurité privée, souligne Wayne Plamondon, Gestionnaire, Sous-direction des services de soutien. Le contrat a été accordé à la suite d’un appel de soumissions, mais, au fil du temps, il est devenu clair que le fournisseur qui avait décroché le contrat était incapable de satisfaire à nos besoins de dotation. C’est à ce moment-là que nous nous sommes adressés à Les Commissionnaires. Ils ont été capables de prendre la relève dans les plus brefs délais et ils se sont adaptés sans problème à nos besoins et à notre culture de travail. »

Selon Gary Smith, Gestionnaire des services d’application des règlements, Les Commissionnaires, « les employés affectés aux fonctions de gardien de prison s’acquittent d’une multitude de tâches liées à la surveillance, au contrôle, et au transfert des citoyens en détention, comprenant en outre la gestion de la documentation et des effets personnels, les repas, et les vérifications aléatoires. Nous nous assurons que les commissionnaires affectés à ces postes répondent en tout point aux exigences requises : vérification des antécédents, cote de sécurité de niveau secret, formation en secourisme, formation spécialisée, et immunisations. Nous évaluons également très méticuleusement leur caractère et leurs antécédents afin de confirmer leur aptitude pour ce genre de travail. »

« Les commissionnaires remplissent aussi des fonctions de contrôle d’inventaire dans le cadre de ce contrat, ajoute Smith. Ils sont responsables de la protection, de l’allocation, et du suivi d’une vaste gamme d’équipements du Service de police d’Abbotsford, y compris les véhicules, les uniformes, les ordinateurs, et les appareils de communication. Il va sans dire que la communication, le travail d’équipe, et l’ouverture d’esprit entre les commissionnaires et les policiers sont d’une importance primordiale. »

À l’heure actuelle, sept commissionnaires à temps plein, deux commissionnaires à temps partiel et quelques remplaçants sont affectés à ce contrat. Ils ont reçu une formation spéciale et, dans certains cas, une formation pluridisciplinaire relativement à leurs fonctions de gardien de prison et de contrôle d’inventaire. Parmi ces commissionnaires, l’on compte un superviseur de site et un adjoint qui s’assurent d’une présence 24/7 sur le site et qui demeurent sur place pour appuyer le client. Comme mesure de soutien supplémentaire, Smith dirige une unité commerciale dans les locaux de Les Commissionnaires regroupant un gestionnaire adjoint, un spécialiste de la paie, et un généraliste en ressources humaines qui travaillent en étroite collaboration pour appuyer 22 sites d’application des règlements sur le terrain.

Les résultats

« L’un des facteurs décisifs de notre choix de Les Commissionnaires était le fait qu’aucun autre fournisseur ne pouvait nous offrir un niveau comparable d’expérience et de formation pour la surveillance des cellules, précise Plamondon. D’une perspective de gestion des risques, c’était un élément clé. C’est d’ailleurs leur approche à la formation normalisée et au perfectionnement professionnel qui les distinguent particulièrement dans leur secteur d’activité. »

« La direction de Les Commissionnaires et le superviseur de site sont toujours très attentifs à nos besoins, autant en temps normal qu’en période de crise, ajoute Plamondon. Leur travail collaboratif se reflète à tous les niveaux. Les communications sont excellentes. Ils s’acquittent admirablement de leurs fonctions chaque jour. »

Le premier contrat entre Les Commissionnaires et le SPA a duré trois ans. En janvier 2011, le SPA a renouvelé le contrat pour une période de cinq ans.

« Dans l’ensemble, l’expérience du SPA a été très positive, ajoute Plamondon. Les avantages d’avoir des commissionnaires à notre service sont nombreux et nous sommes très heureux de poursuivre dans cette voie. À nos yeux, ce renouvellement de contrat et la poursuite de notre relation avec les commissionnaires constituent, sans l’ombre d’un doute, une histoire de réussite. »