Ville de Portage la Prairie, Manitoba

Étude de cas : services de soutien aux activités policières

Ville de Portage la Prairie, Manitoba

Portage la Prairie est une petite ville dans la région des plaines centrales du Manitoba. On y comptait une population de 12 996 en 2011 et une superficie de 24,67 kilomètres carrés. Portage la Prairie est située à environ 75 kilomètres à l’ouest de Winnipeg aux abords de la rivière Assiniboine.

La municipalité rurale de Portage la Prairie encercle la ville. Étant un pôle commercial de la région des plaines centrales, Portage la Prairie dessert les quelque 50 000 personnes qui vivent dans un rayon de 50 kilomètres. L’agriculture ainsi que les services et processus de transformation connexes sont les piliers de l’économie de la région.

Portage la Prairie, Manitoba en bref

  • Population : 13 000 dans la Ville de Portage la Prairie 20 000 dans la municipalité rurale
  • Emplacement : Environ 70 km à l’ouest de Winnipeg, MB
  • Date de constitution : Ville (1907), municipalité régionale (1879)

Défis

Comme toute autre municipalité, Portage la Prairie est soumise à des contraintes budgétaires serrées. Par conséquent, le contrôle des coûts s’inscrit dans le cadre des fonctions de Jean-Marc Nadeau, le directeur municipal de la ville.

Dans une décision antérieure, le Conseil municipal avait choisi d’alléger le fardeau de l’hôtel de ville en confiant l’application des règlements municipaux au service de planification. « J’ai proposé que la ville reprenne cette responsabilité, a expliqué Nadeau. Tout le monde était d’accord. Donc, lorsque les agents d’application des règlements ont pris leur retraite, nous avons préparé un dossier justifiant le retour de la fonction à l’Hôtel de Ville. La gestion des parcomètres était un tout autre dossier à l’époque, a-t-il précisé, mais nous avons profité de l’occasion pour améliorer l’efficacité de nos processus par l’impartition des deux fonctions en vertu d’un seul contrat. »

Solution

Pour donner suite à son mandat de contrôler les coûts et réaliser des gains d’efficacité, Nadeau a émis une demande de proposition pour une fonction combinée de services de soutien aux activités policières – contrôle du stationnement et application des règlements municipaux.

Le Corps canadien des Commissionnaires a décroché le contrat pour la fourniture d’une série de services à la ville : application des règlements municipaux, contrôle du stationnement, contrôle des animaux, et contrôle des parcomètres.  

« Lorsque j’ai travaillé comme agent de la GRC, j’ai eu la chance de prendre connaissance de l’histoire et de la culture de Commissionnaires, a souligné Nadeau. Je connaissais
l’organisation et je savais qu’ils font leur travail avec le plus haut degré de professionnalisme. »

Résultats

Étant donné l’importance qu’accordait la ville au contrôle des coûts, Nadeau et le conseil étaient très heureux de constater les économies rendues possibles par la création d’un seul contrat pour la fourniture de trois fonctions. « Nous économisons environ 60 000 dollars parannée », a affirmé Nadeau.

Les commissionnaires travaillent auprès des résidents, surtout les propriétaires fonciers, et tissent des liens avec eux afin de les sensibiliser à l’importance de respecter les règlements municipaux. « L’éducation de la communauté est essentielle, a précisé Nadeau. Comme n’importe quel autre programme, la sensibilisation est un facteur déterminant. Nous comptons donc sur l’entregent des commissionnaires et leur capacité de maximiser
l’efficacité tout en minimisant les interventions. »

Nadeau précise que la ville est ravie des commentaires positifs qu’elle reçoit du public et du secteur des affaires au sujet du professionnalisme exemplaire des commissionnaires. « À leur arrivée en ville ou dans un parc, les citoyens et les visiteurs se sentent bienvenus et en sécurité lorsqu’ils constatent la présence d’un commissionnaire en tenue professionnelle. »

Ils s’occupent bien de nos citoyens… et, parfois, ils leur sauvent la vie !Nadeau nous a fait part de la fois qu’un commissionnaire suppléant qui, dans le cadre de sa patrouille, a observé une personne à l’extérieur qui semblait être en détresse. Le commissionnaire a tout de suite compris que la personne faisait une crise cardiaque. Grâce à sa formation de commissionnaire, il savait précisément ce qu’il devait faire et n’a pas hésité à passer à l’action. « Le conseil est très heureux des commentaires qu’il reçoit du public au sujet de nos commissionnaires. Initialement, il y avait une certaine réticence quant à l’utilisation des commissionnaires pour le contrôle des animaux, mais ils travaillent en étroite collaboration avec l’agent de protection des animaux de la région. Ils travaillent très bien ensemble et nous croyons que nous serons capables de former notre agent de contrôle des animaux davantage sur l’aspect protection de son rôle. »

Les résidents et le directeur municipal de Portage la Prairie sont très satisfaits de leurs commissionnaires. « Je tiens à poursuivre notre collaboration avec les commissionnaires. Je les recommande à d’autres groupes, y compris les municipalités rurales. »

AttachmentSize
PDF icon CNO_PLP_CaseStudyFr-rv2-WEB.pdf462.18 KB