Les Canadiens croient qu’il nous incombe de garantir des emplois aux vétérans

La vaste majorité des Canadiens estiment qu’il nous incombe de garantir des emplois valorisants aux vétérans à la fin de leur service militaire. Dans les faits, cette opinion a atteint un niveau sans précédent de 96 pour cent, par rapport à 94 pour cent l’an dernier et 90 pour cent en 2008. Le sondage national annuel du jour du Souvenir mené par la firme Nanos et publié aujourd’hui par Commissionnaires indique que le public appuie sans réserve les vétérans qui font la difficile transition entre la vie militaire et une carrière civile.

« Ces résultats confirment ce que nous voyons tous les jours, a précisé Bill Sutherland, président du Conseil d’administration national de Commissionnaires. Les Canadiens ressentent un profond sens de reconnaissance et de responsabilité envers nos vétérans et tiennent à les voir réussir dans une deuxième ou une troisième carrière. Ces derniers possèdent des compétences utiles et transférables aptes à intéresser les employeurs d’une multitude de secteurs. »

Il n’y avait que quelques différences mineures entre les résultats de l’Ontario et les moyennes nationales. Notamment, les Ontariens affichaient le plus haut pourcentage au Canada pour ce qui est de l’obligation que ressentent les Canadiens de garantir des emplois valorisants aux vétérans à la fin de leur service militaire. La moyenne nationale était de 96 pour cent, par rapport à 98 pour cent parmi les Ontariens. De surcroît, 78 pour cent des Ontariens croient qu’il est « difficile ou relativement difficile » pour un vétéran de trouver un emploi civil, par rapport à la moyenne nationale d’un peu plus de 70 pour cent. Près de 51 pour cent des Ontariens ont identifié « l’accès aux services de la santé » comme étant la préoccupation la plus pressante des vétérans, par rapport à la moyenne nationale de 47 pour cent.

Le sondage indique également que la plupart des Canadiens, soit près de 63 pour cent, croient que le soutien offert aux vétérans après leur service dans les Forces armées canadiennes est « inadéquat ou relativement inadéquat » par rapport à seulement 4 pour cent qui le qualifient d’« adéquat ». Finalement, le sondage indique que près de 90 pour cent des Canadiens croient que les grands anniversaires de la Première et de la Deuxième Guerre mondiale sont des facteurs « importants ou relativement importants » pour attirer l’attention du public sur les enjeux des anciens combattants.

« Depuis toujours, la division d’Ottawa de Commissionnaires recrute activement les vétérans de tous les âges et prévoit des accommodements pour les vétérans blessés qui font la transition à la vie civile, a expliqué Paul Guindon, Chef de direction, Commissionnaires Ottawa. Nos vétérans ont besoin et méritent des emplois valorisants à la suite de leurs carrières militaires. »

« Commissionnaires offre un soutien sous forme de camaraderie avec des professionnels de la sécurité possédant des antécédents et des expériences semblables – des hommes et des femmes bien placés pour comprendre ce qu’ils ont vécu et qui sont animés par la même passion de protéger notre liberté et notre mode de vie pacifique », a ajouté M. Guindon.

Le sondage Nanos a été mené auprès de 1 000 Canadiens entre le 24 et le 28 août. La marge d’erreur est de ±3,1 pour cent, 19 fois sur 20.

-30-

Au sujet de Commissionnaires

Commissionnaires est un chef de file canadien du domaine de la sécurité et le plus important employeur privé de vétérans. Cette entreprise qui se fonde sur des valeurs militaires essentielles – dévouement, responsabilité, et esprit de mission – compte un effectif de 20 000 employés aux quatre coins du pays. Commissionnaires offre une vaste gamme de services de sécurité : agents de sécurité professionnels, contrôle et surveillance, évaluations des risques et des menaces, application des règlements municipaux, identification et empreintes digitales, et formation en matière de sécurité. Cette entreprise sans but lucratif entièrement autofinancée refile environ 95 pour cent de ses revenus annuels à ses employés. Commissionnaires est au service d’une gamme variée de clients des secteurs public et privé.

Pour organiser une entrevue, veuillez contacter :

Mandy Chepeka

Communications et Marketing

Bureau national de Commissionnaires

Tél. 613-688-0714

[email protected]

April Gibson

Consultante

Thornley Fallis Communications

Tél. 416 515 7517, poste 323

[email protected]