Un ancien commandant naval prend la barre de Les Commissionnaires

Darron Kloster, Times Colonist

Le nouveau directeur général de Les Commissionnaires est un marin de carrière qui, depuis son premier départ en mer à l’âge de 17 ans, a gravi les échelons jusqu’au grade de commandant de destroyers et de dragueurs de mines.

John Dewar prend la barre de cette entreprise de 900 employés qui offre des services de contrôle du stationnement et de sécurité à des clients aux quatre coins d’un territoire qui englobe Victoria, l’Île de Vancouver, les Îles du Gulf, et le Yukon. Il remplace Stan Verran qui prend sa retraite après 10 ans au gouvernail.

Durant ses plus de trois décennies de service dans la Marine, Dewar, un Vancouvérois qui a grandi à Calgary, a servi sur les deux côtes et dans le cadre de nombreux déploiements. Il a également été affecté à des fonctions administratives au quartier général de la Défense nationale à Ottawa, ainsi qu’au poste d’agent de liaison à  la base marine américaine à Norfolk en Virginie. Au cours de sa carrière, Dewar a commandé les NSCM Chignecto, Miramichi, et Huron.

Plus récemment, il a siégé à  la vice-présidence des services stratégiques de la société Upper Lakes Group o๠il a participé à la cession des droits de propriété familiale de l’entreprise.

Dewar estime que la prise en charge de Les Commissionnaires sera à la fois un grand défi à  relever et un nouvel appel au devoir. Il rappelle notamment les racines de cet organisme sans but lucratif fondé après la Première Guerre mondiale dans le but « d’offrir des emplois valorisants aux anciens combattants ».

« Ce mandat demeure tout aussi pertinent aujourd’hui, a-t-il précisé. Certains pensent que Les Commissionnaires n’est rien de plus qu’un regroupement de vétérans âgés, mais ils ont tort. Les vétérans d’aujourd’hui sont plus jeunes. Ils reviennent d’affectations en Afghanistan ayant acquis une multitude de compétences techniques parfaitement adaptées au secteur de la sécurité. »

Selon Dewar, la majorité des vétérans n’ont pas droit à une pleine pension du fait qu’ils n’ont pas 20 ans de service. C’est pour cette raison que Les Commissionnaires se tient prêt à leur offrir des emplois stables.

Le corps embauche également les anciens membres de la GRC et des services de police.

« Ils ont besoin d’emplois, a ajouté Dewar. C'est que nous leur offrons et ils font leur travail avec intégrité. »

Bien que la majorité des gens pensent que Les Commissionnaires est un fournisseur de services de contrôle du stationnement, Dewar précise que l’organisme offre également des services de sécurité d’événement et veille à  la sécurité d'immeubles publics répartis à la grandeur de son territoire, y compris l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique, le Royal B.C. Museum, et un nombre d'églises. L’organisme offre également des services de sécurité technologique et administrative à des clients des secteurs public et privé.

Selon Dewar, Les Commissionnaires est sur la voie d’un avenir prometteur. « Nous demeurons fidèles à  notre mandat d’offrir des emplois valorisants et nous nous tenons constamment à l’affut de nouvelles occasions d’affaires, a-t-il indiqué. Par conséquent, nous favorisons la croissance en nous adaptant aux changements à mesure que nous identifions de nouveaux secteurs d'activité. »

Selon Paula Skippon, présidente du Conseil des gouverneurs de Les Commissionnaires, Dewar est bien reconnu pour la création de milieux de confiance et de coopération. « Le Conseil n’entretient aucun doute qu’il possède la passion et la vision pour développer de nouvelles initiatives à partir des fondements solides établis par Stan Verran en sa qualité de directeur du plus important fournisseur de services de sécurité de la région. »